Poster un commentaire

Euro 2016 : La Hongrie termine en tête de son groupe après un match fantastique

La dernière rencontre de l’équipe de Hongrie, déjà qualifiée pour les huitièmes avant le match, était sans doute la plus belle de cet Euro jusqu’à présent. Les Magyars ont mené trois fois contre le Portugal mais ont finalement joué un match nul qui leur permet tout de même de terminer en tête du groupe. L’aventure se poursuit, le rêve continue.

Ce championnat d’Europe se déroule jusqu’à présent à merveille pour l’équipe de Hongrie qui retrouvait la compétition après 44 ans d’absence. Grâce à la victoire de l’Allemagne 2–0 contre l’Irlande du Nord, les Hongrois étaient qualifiés quoiqu’il arrive lors de la dernière journée dans ce groupe F. Ce sont les Portugais, auteurs de deux performances décevantes, pour qui l’ultime match avait un l’enjeu tandis qu’il ne s’agissait que d’un bonus pour la Hongrie, celui de conserver la première place de la poule. Personne n’aurait pensé à ce scénario avant la compétition. Pourtant, l’on n’était pas encore au bout de nos surprises.

Le cortège des supporters hongrois à Lyon marchant vers le stade :

Les Magyars ont démarré très fort le match tandis que les Portugais, surpris de la résistance que leur opposait une équipe contre laquelle ils ne se sont jamais inclinés, semblaient crispés et n’ont pas réussi à se créer d’occasion nette. Il était impossible de voir que l’équipe qui avait absolument besoin de conserver le ballon, d’attaquer et surtout de marquer était le Portugal car c’est la Hongrie qui a plusieurs fois amené le danger sur la cage de Rui Patrício. A la 19ème minute, sur un corner repoussé par la défense lusitanienne, Gera Zoltán a parfaitement repris le ballon de volée et a ouvert le score. Et même après ce but, les Magyars ont continué d’attaquer et se sont procurés quelques autres occasions mais se sont cependant fait surprendre en fin de mi-temps sur une attaque adverse bien menée puis concrétisée par Nani. Les deux équipes ont quitté le terrain à la pause sur un score nul (1-1).

Les joueurs de l'équipe de Hongrie célèbrent avec le buteur Gera Zoltán l'ouverture du score contre le Portugal. (Photo : MTI / Illyés Tibor)

Les joueurs de l’équipe de Hongrie célèbrent avec le buteur Gera Zoltán l’ouverture du score contre le Portugal. (Photo : MTI / Illyés Tibor)

La seconde période s’est déroulée de manière inattendue et a connu des rebondissements palpitants. A la 47ème minute déjà, le coup-franc de Dzsudzsák Balázs a été détourné par un pied portugais et a fini au fond des buts (2–1). Mais Cristiano Ronaldo, en échec dans ce tournoi jusqu’à présent, a encore une fois remis les deux équipes à égalité avec un but marqué sur une talonnade (50ème, 2–2). Il n’a ensuite fallu attendre que cinq minutes pour le match monte encore plus en intensité : sur un nouveau coup-franc hongrois, Dzsudzsák a d’abord vu son tir être repoussé avant de contrôler le ballon et de frapper. Son tir a de nouveau été dévié dans les cages portugaises et la Hongrie a repris la mène pour la troisième fois de la rencontre (3–2). Mais malheureusement pour les Magyars, cette joie non plus n’a pas été longue puisque Ronaldo a égalisé de la tête à la 62ème minute (3–3). Les attaques se sont ensuite succédé dans un match d’une intensité rare dans ce tournoi et les Hongrois auraient même pu reprendre l’avantage au terme d’un contre mais le tir d’Elek Ákos a frappé le poteau.

En somme, les Magyars n’ont pas du tout a rougir de ce nouveau match nul car le jeu proposé face à une bien plus grosse armada était fantastique. La Hongrie a fait bien plus que tenir contre un Portugal vacillant qui aura eu cependant le mérite de ne jamais lâcher. On le dit souvent dans le football, mais maintenant, on peut tout à fait affirmer que ce résultat nul est à la hauteur d’une victoire pour les Hongrois. Et cela a été prouvé par une nouvelle soirée de fête des supporters à Budapest : la capitale s’est transformée en une gigantesque tribune, notamment le Nagykörút où une marée humaine a défilé en chantant.

Beaucoup de journalistes ne donnaient aucune chance aux Magyars, nombreux sont ceux qui ont du être bien étonnés après cette phase de groupes en s’apercevant que la Hongrie a terminé en tête d’un groupe relativement plus aisé que d’autres mais avec des adversaires mieux classés et plus expérimentés. Dimanche soir, les Hongrois affronteront la Belgique, deuxième du groupe E, pour une place en quarts de finale.

UEFA Euro 2016, Groupe F, 3ème journée
HONGRIE–PORTUGAL 3–3 (1–1)
Lyon, Parc Olympique Lyonnais, 55 514 spectateurs.
Arbitre principal :
Martin Atkinson (anglais)

HONGRIE : Király – Lang, Juhász, Guzmics, Korhut – Gera (Bese, mi-temps) – Lovrencsics (Stieber Z., 83.), Elek Á., Pintér Á., Dzsudzsák – Szalai (Németh K., 71.)
Sélectionneur : Bernd Storck
PORTUGAL : Rui Patrício – Vieirinha, Pepe, Ricardo Carvalho, Eliseu – Joao Mário, William Carvalho, Moutinho (Renato Sanches, mi-temps), André Gomes (Quaresma, 61.) – Cristiano Ronaldo, Nani (Danilo, 81.)
Sélectionneur : Fernando Santos
Buteurs : Gera (19.), Dzsudzsák (47., 55.); Nani (42.), Cristiano Ronaldo (50., 62.)

DEUXIÈME MATCH DU GROUPE
Islande–Autriche 2–1

GROUPE F
1. HONGRIE 3 1 2 6–4 2 5
2. Islande 3 1 2 4–3 1 5
3. Portugal 3 3 4–4 0 3
4. Autriche 3 1 2 1–4 –3 1

Hongrie Actuelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :