Poster un commentaire

Amical : la Hongrie fait match nul contre la Croatie

Reportage et photos de notre envoyé spécial sur place

L’équipe de Hongrie s’est retrouvée en cette fin de semaine pascale dans une situation qu’elle n’avait pas connue depuis déjà des décennies : jouer un match amical face à une grosse écurie du football mondial en vue d’une compétition internationale. Après une ouverture du score croate, les Magyars ont réagi en deuxième période pour finalement jouer un nul 1-1.

Comme face à la Roumanie en éliminatoires de l'Euro 2016, Dzsudzsák Balázs a égalisé sur coup franc. (Photo : D. Miklós)

Comme face à la Roumanie en éliminatoires de l’Euro 2016, Dzsudzsák Balázs a égalisé sur coup franc.

L’adversaire du jour, l’équipe de Croatie, qui ne devance la Hongrie que d’une place au classement FIFA (18ème contre 19ème), est arrivé à Budapest avec un effectif rempli de stars habituées à la Ligue des champions, aux championnats d’Europe et aux mondiaux. Des noms tels que Perišić, Mandzukić ou Modrić par exemple sonnent très fort dans le monde du ballon rond. Un défi de plus pour des Hongrois dont rares sont ceux qui évoluent dans des ligues majeures.

Message des joueurs aux supporters : "Merci ! Sans vous, la qualification n'aurait pas pu être possible."

Message des joueurs aux supporters : « Merci ! Sans vous, la qualification n’aurait pas pu être possible. » (Photo : Hongrie Actuelle)

Mais qu’à cela ne tienne. Sur la lancée de la qualification pour l’Euro 2016 face à la Norvège en barrages, les Magyars pouvaient également compter sur le soutien d’un public qu’ils ont reconquis, non seulement à travers le jeu produit il y a quelques mois mais par l’esprit qu’ils ont montré.

Tout laisser donc présager que ce Hongrie-Croatie allait être bien plus qu’un « test-match », comme l’a aussi souligné le sélectionneur des Magyars Bernd Storck : « Les matchs de préparation ne sont pas amicaux pour moi ».

Dans la Groupama Aréna quasiment pleine qui accueillait la rencontre, quelques centaines de Croates ont aussi fait le déplacement et ont donné à de nombreuses reprises du fil à retordre vocalement aux locaux dans les tribunes. Après un début de match timide, ce sont les Hongrois qui se sont créés les premières situations sans pour autant inquiéter outre mesure le gardien croate. Ce sont plutôt les duels plus que musclés, signes que le match n’avait d’amical que le nom, qui ont été nombreux. Les deux sélections ont eu beaucoup de mal à entrer dans la surface de réparation adverse : les Magyars ont tenté quelques faibles tirs à une vingtaine de mètres tandis que les Croates n’ont donné presque aucun travail au portier Dibusz Dénes.

Gera Zoltán et Mateo Kovačić. (Photo : Hongrie Actuelle)

Gera Zoltán et Mateo Kovačić. (Photo : Hongrie Actuelle)

Mais c’est contre le cours du jeu que la Croatie a finalement ouvert le score sur un centre converti par Mario Mandžukić à la 28ème minute (0-1). Malgré cela, la différence de niveau s’est plutôt faite sentir techniquement : les Croates, une fois balle au pied, sont arrivés plus rapidement à se projeter vers l’avant et à effacer les défenseurs hongrois tandis que les Magyars ont mené des attaques laborieuses avec des difficultés à passer la ligne médiane. De plus, une meilleure vista des joueurs croates – naturellement due à une expérience bien plus importante – leur ont permis de trouver les espaces et les coéquipiers libres bien plus aisément. C’est un tir puissant et parfaitement cadré de Kleinheisler László, héros d’Oslo, qui a été la plus nette occasion de but des Magyars et qui a fait pour la première fois se lever le stade. La Hongrie n’a cependant due se contenter que de cela jusqu’à la mi-temps.

La joie de Dzsudzsák Balázs après son but sur coup franc. (Photo : Hongrie Actuelle)

La joie de Dzsudzsák Balázs après son but sur coup franc. (Photo : Hongrie Actuelle)

Le sélectionneur hongrois Bernd Storck a opéré un quadruple changement à la pause, notamment dans les cages avec l’entrée de Bogdán Ádám. Les Hongrois sont revenus des vestiaires avec un bien meilleur visage, agressifs comme il le faut et appliqués. Le danger s’est peu à peu approché des cages croates sans que le la glace ne se brise, la faute à des tentatives souvent précipitées. La possession de balle était clairement magyare, les occasions également, et c’est finalement sur un superbe coup franc de Dzsudzsák Balázs – comme à Bucarest – que la Hongrie à égalisé, à la 80ème minute (1-1), promettant ainsi une fin de match à suspense. Les Magyars ont effectivement poussé jusqu’au bout afin d’arracher la victoire mais ils n’y sont pas parvenus. Leur réaction en seconde période est malgré tout remarquable et encourageante, prouvant que la sélection hongroise possède des réserves physiques et mentales, même face à un adversaire bien plus expérimenté menant au score.

En conférence de presse, Bernd Stock s’est dit « très fier » de son équipe qui a produit la « meilleure mi-temps de ces derniers temps » car « mettre autant sous pression une telle équipe comme celle des Croates » ne fait que souligner cette performance dont il est « extrêmement satisfait ».

Suite de l’histoire en mai prochain avec deux autres rencontres de préparation, l’une face à l’Allemagne en déplacement, l’autre à domicile contre une équipe dont l’identité n’a pas encore été dévoilée.

Match amical
HONGRIE–CROATIE 1–1 (0-1)
Budapest, Groupama Aréna, 20.300 spectateurs. Arbitre principal : Radek Příhoda (tchèque)
Buteurs : Dzsudzsák (80e), Mandžukić (28e)
Cartons jaunes : 2 (Szalai, Korhut), 3 (Perišić, Ćorluka, Vida)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :